Près de 200 ans après Joseph Fraunhofer!

Publié le 16-Avr-2018 dans : Culture, lycee, Sciences

photo_Fraunhofer.JPG

Près de 200 ans après l’invention du spectroscope par Joseph Frauhofer en 1814 (à gauche sur la photo), Christine Laulhere membre de la SAFGA (Société Astronomique de France, Groupe Alsace) est venue présentée aux élèves du groupe Fraunhofer et à Sophie Hurst-Fraunhofer, descendante de Joseph Fraunhofer, un spectroscope utilisé par des astronomes amateurs.

Sur une proposition de M. Geyer, professeur relais au planétarium de Strasbourg, les élèves ont pu tout d’abord construire leur propre spectroscope à l’aide d’une boîte de céréale, d’un morceau de CD, d’une paire de ciseaux et d’une colle. Puis Mme Laulhere est intervenue  pour parler du domaine de la spectroscopie aux élèves et des travaux de Joseph Fraunhofer. Elle a utilisé un spectroscope universel avec lequel elle a fait la démonstration de l’acquisition du spectre de la lumière du jour avec ordinateur.

Avec son instrument, Joseph Fraunhofer avait pu observer près de 570 raies d’absorptions dans le spectre du Soleil. Avec les instruments modernes, on en répertorie plus de mille. Ces raies noires proviennent de l’absorption de certaines radiations lumineuses par les éléments chimiques qui se trouvent dans la chromosphère du Soleil, mais aussi dans l’atmosphère terrestre. Christine Laulhere a en effet montré aux élèves les pics d’absorption dus au dioxygène et à la vapeur d’eau se trouvant dans notre atmosphère.

L’instrument présenté sur la photo possède un réseau de 2400 traits par millimètre, et permettra aux personnes qui viendront aux journées portes ouvertes organisées au Gymnase Jean Sturm le 26 mai d’observer ces raies d’absorption … pour peu que le Soleil soit de la partie!


Le Chapitre de Saint-Thomas           Les Diaconesses de Strasbourg           La Croisée des Chemins

Le Gymnase, établissement scolaire privé sous contrat : Lucie Berger (maternelle à 5ème) et Jean Sturm (4ème à terminale) - 67000 Strasbourg - France

Praesent sem, commodo Praesent venenatis, id, et,