Accès rapide
Edit Template
Partagez

Rencontre avec la réalisatrice Hélène Michel-Béchet

Ce vendredi 10 décembre notre classe de 4°5 a eu la chance de rencontrer la réalisatrice du documentaire Un poil différent.e : Hélène Michel-Béchet.

Le parcours d’Hélène Michel-Béchet

Hélène Michel-Béchet a d’abord fait des études d’archéologie, qui l’ont menée à réaliser des fouilles en Grèce dans le cadre du programme universitaire Erasmus. C’est là qu’elle commence à filmer les chantiers archéologiques et change d’orientation : elle entreprend alors des études de cinéma, en se spécialisant dans le documentaire.

 

Les coulisses du documentaire Un poil différent.e :

Quel a été le point de départ du documentaire ?

En premier lieu, il fallait choisir un sujet. Dans Un poil différent.e, ce dernier porte sur une personnalité atypique : la femme à barbe, Clémentine Delait. L’idée de ce sujet provient d’un souvenir d’enfance d’Hélène Michel-Béchet : un jour qu’elle allait au cimetière avec sa grand-mère, elle y découvrit la tombe de Clémentine Delait où figure une photo bien intrigante. Sa grand-mère lui expliqua que c’était une femme à barbe que tout le monde connaissait dans les environs. Plus tard, en 2015, la future réalisatrice tombe sur les mémoires de Clémentine en lisant un article de journal. Le point de départ du documentaire est donc d’abord né du hasard d’une découverte.

 

Comment porter le personnage de Clémentine à l’écran ?

Outre les nombreuses photographies et images d’archives présentes tout au long du documentaire, Hélène Michel-Béchet a eu un parti pris surprenant : celui de faire jouer Clémentine Delait par un homme à perruque plutôt que par une femme à barbe !

 

Pourquoi avoir choisi un homme plutôt qu’une femme pour interpréter Clémentine ?

Hélène Michel-Béchet a voulu ainsi mettre en valeur la barbe qui est un élément essentiel du documentaire et faire entendre une voix masculine, car les experts interrogés sont tous des femmes. Elle nous explique également que l’acteur choisi avait écrit et joué un spectacle consacré à Clémentine Delait. C’est pourquoi elle l’a contacté et leur collaboration s’est faite très naturellement.

 

A l’inverse, pourquoi avoir fait intervenir exclusivement des expertes ?

De nombreuses expertes interviennent dans le documentaire, notamment une psychologue, une historienne et une bio-anthropologue. Ces dernières sont des femmes pour trancher avec la télévision où les experts sont souvent des hommes. L’intention d’Hélène Michel-Béchet était donc d’inverser les conventions.

Quels sont les « secrets » d’un documentaire réussi ? 

  1. L’écriture :

Le réalisateur, ou la réalisatrice, puisque tous les métiers dont il sera ici question peuvent être aussi bien exercés par des hommes que par des femmes, choisit un sujet. Il définit ensuite son propos avec soin pour proposer une vision particulière du sujet abordé. Cette phase de réflexion est déterminante pour convaincre des producteurs de financer le film. Enfin arrive la phase de rédaction du scénario et du texte des acteurs.

L’écriture est la partie la plus longue de la réalisation d’un film. Pour Un poil différent.e, elle a pris plus d’un an !

  1. Le tournage:

L’équipe réunit différents spécialistes que le réalisateur, aidé de son assistant, se charge de coordonner :

– cadreurs : responsables de l’image ;

– ingénieurs son :  responsables de la qualité du son (grâce aux micros et aux perches) ;

– personnages : personnes interviewées, experts et éventuellement acteurs.

Pour ce documentaire, le tournage a duré une dizaine d’heures, réparties sur une dizaine de jours.

Rencontre avec la réalisatrice Hélène Michel-Béchet 2
  1. Le montage, la postproduction :

En premier lieu, les monteurs rassemblent les rushs du tournage qui formeront le film à venir. Ensuite, les étalonneurs assurent l’harmonie des couleurs pour faire un film agréable à regarder. Enfin, les mixeurs fluidifient le son et rajoutent d’éventuelles musiques.

Le mot de la fin :

Ce fut vraiment une rencontre au poil !

Nous avons même pu aborder avec Hélène Michel-Béchet les sujets de reportages que nous comptons réaliser dans le cadre du projet «#fabriquetonmédia … affaire à suivre !

Article rédigé par Loïc D. et Margaux G. (4e5)

Les articles récents

Retour en haut