Jean Sturm - Le Gymnase - Ecole Primaire, Collège Et Lycée.
Accès rapide

Please select a template!

Jean Sturm

Jean Sturm – Le Gymnase propose un large panel d’options, notamment linguistiques, avec une offre singulière sur la place de Strasbourg.

Destination « La Plagne », ou l’apprentissage du vivre ensemble et de l’autonomie

Dimanche 14 janvier 2024, au petit matin, une certaine effervescence s’empare du quartier-gare de Strasbourg : de nombreux véhicules convergent vers cinq bus scolaires… Le départ de nos 220 élèves de Troisième, accompagnés de 15 adultes en direction des sommets alpins est imminent. Le stage de ski commence. Cette année, le séjour se déroule pour la première fois au centre UCPA de La Plagne 1800, situé au cœur du massif de la Vanoise. Ce voyage, souvent vécu comme l’aboutissement de la scolarité au collège, permet aux élèves de vivre ensemble des moments individuels forts tout en renforçant un sentiment d’appartenance à un collectif. Durant cette semaine, nos élèves ont partagé bien plus que des pistes enneigées. Des liens étroits se sont tissés dans un quotidien commun que ce soit au moment des repas ou des veillées. Plusieurs animations pédagogiques leur ont été proposées : ils ont ainsi pu découvrir la faune et la flore de ce milieu ou encore être sensibilisés aux gestes de sécurité et de secours en montagne. Malgré une météo capricieuse, la pratique du ski était au centre de ce déplacement. Les élèves ont ainsi pu skier par groupes de niveau, encadrés par des moniteurs UCPA et nos enseignants d’EPS. Entre descentes et remontées, ce fut l’occasion d’apprendre la solidarité d’une autre manière en se soutenant mutuellement, sans chercher la performance mais plutôt le plaisir de progresser ensemble sur les pistes. Le stage s’est terminé par une soirée mémorable et attendue par tous : la fameuse « boum de fin de séjour » qui a rencontré un franc succès. Cette expérience restera vraisemblablement gravée dans la mémoire de nos élèves comme un très bon moment partagé durant leurs années de collège. Témoignage d’élèves : « La semaine à La Plagne a été très intense et agréable. Elle fut l’occasion de partager des activités avec beaucoup de camarades (ski, jeux de cartes, loup garou, …) dans une ambiance chaleureuse. Et quelle fierté pour ceux qui ont rapporté dans leurs bagages une étoile supplémentaire ! » – Lucile et Béatrice

Destination « La Plagne », ou l’apprentissage du vivre ensemble et de l’autonomie Lire la suite »

Quand les Archivistes de l’Eurométropole de Strasbourg rencontrent les 6èmes Goethe

Quand les Archivistes de l’Eurométropole de Strasbourg rencontrent les 6èmes Goethe

Les élèves de 6è3 mènent depuis la rentrée de novembre une enquête sur un document d’archives particulièrement intéressant qui leur a été remis. Anna Matau, élève de 6è Goethe et membre du club journal raconte la rencontre avec les archivistes de l’Eurométropole de Strasbourg :   « Lundi 28 novembre, nous avons accueilli deux archivistes qui travaillent aux archives de l’Eurométropole de Strasbourg dans notre classe, Monsieur Benoît Jordan, directeur, et Madame Marie Beil, archiviste et responsable du service éducatif des archives. Le but de leur visite était de nous présenter leur métier et de répondre à nos questions, portant sur un document du XVIIIème siècle qui se trouve en Bavière (Bayerisches Hauptstaatsarchiv). Nous avons appris qu’il s’agissait de l’inventaire d’un cabinet de curiosités qui appartenait à la famille des Ribeaupierre (die Herren von Rappolstein). Les Ribeaupierre était les ducs de Ribeauvillé. Un héritier par mariage, Christian IV de Deux-Ponts (1722-1775) possédait ce cabinet de curiosités. A l’époque, c’était signe de puissance et de richesse. Et les Ribeaupierre étaient riches ! Ils possédaient des mines d’argent, avaient participé à des croisades, se rendaient régulièrement à Versailles… Maintenant, me demanderez-vous, pourquoi l’inventaire se trouvait à Munich ? Petite leçon d’histoire : A la Révolution française, les biens des nobles ont été confisqués. Maisons, meubles, mais aussi documents ! Tellement de papiers ! Où stocker tout cela ? C’est là que sont apparues les archives. Gratuites d’entrée, elles permettaient au plus grand nombre de consulter des documents importants. Un jour, un descendant des Ribeaupierre, qui était devenu roi de Bavière, demanda à voir l’inventaire de leur cabinet de curiosités. Et le document sortit des archives pour faire un voyage (pas touristique, malheureusement) en Bavière. Et là-bas, une fois lu, il resta dans la région ! Voilà pourquoi, ce petit document illisible (pour nous), se retrouve en Allemagne. Nous avons également écrit au service des Archives de Munich et nous avons eu une très intéressante réponse qui explique encore une fois le contenu de ce document. D’autres personnes nous ont aidés à comprendre le document, à savoir nos professeurs d’histoire-géographie, de latin, de SVT. Actuellement, nous continuons nos recherches et travaux sur les cabinets de curiosités. Nous allons d’ailleurs reconstituer celui des Ribeaupierre et … créer le nôtre pour présenter ce qui nous émerveille encore aujourd’hui ! Affaire à suivre … Anna Matau, élève de 6è3 et membre du club journal

Quand les Archivistes de l’Eurométropole de Strasbourg rencontrent les 6èmes Goethe Lire la suite »

我的巴黎之旅 Mon voyage dans le quartier chinois de Paris

我的巴黎之旅 Mon voyage dans le quartier chinois de Paris

Le jeudi 22 et le vendredi 23 octobre 2022, ma classe et moi sommes allés à Paris dans le cadre d’un voyage scolaire. Nous y sommes allés à l’aide de Mme Michaut, Mme Rui ainsi que Mr Courtes. Avant de partir, pour préparer le voyage, nous avons étudié sur la diaspora chinoise à Aubervilliers. Durant notre séjour nous avons principalement étudiés la diaspora chinoise dans le 13ème arrondissement de Paris. (PARICHON Maël T6)  Le maître conférencier nous a raconté l’histoire du 13ème arrondissement et de la diaspora chinoise, asiatique en général. Il nous expliqué notamment le fait qu’avant, le 13ème arrondissement n’existait pas mais que cette localisation était très mal vue. Cependant avec l’étalement urbain, cette zone se fait petit à petit grignoté par Paris. D’où pourquoi certains architectes on conçus des grands immeubles pour absorber la population grandissante de Paris. Cependant ces gigantesques immeubles ne plaisaient pas aux parisiens qui jugeaient trop moderne, c’est pourquoi il y avait beaucoup de logements vacants. Cependant avec les 2 grandes guerres mondiales, les français ont recruter des chinois pour faire tourner les usines d’armement ou autres. Une fois les guerres finies, une partie de chinois ont décidé de s’installer en France, ainsi ils se sont logés dans les immeubles du 13ème arrondissement. Puis au fil du temps, les chinois ont tout doucement acheter tous les commerces du coin jusqu’à former une des Chinatown le plus connu de France. Pendant la promenade, il nous a fait découvert les olympiades, un des majeurs hubs de Paris, avec une multitude de marchandises qui transitent chaque jour. (WU William T9) Nous avons également vu un temple Bouddhiste dans une rue souterraine. Ce qui montre la différence de relations de la population en Europe et en Asie avec les religions. Nous avons des monuments dédiés et sacré qui ne pourraient jamais être dans une ruelle souterraine.( CHOUKROUN-BALZAN Lilou T6) Nous débouchons sur la Dalle des Olympiades où nous prenons une photo souvenir avec le guide puis nous nous séparons pour enfin aller manger (nous avons tous très faim). Nous nous rendons au restaurant chinois ; nous mangeons pendant 2h non-stop huit plats différents. Nous avons découvert de nouveaux plats tels que le canard laqué ou bien les légumes sautés ; tout était très bon et nourrissant. Notre tâche de l’après-midi : interviewer des personnes chinoises et françaises dans les rues afin de mener une enquête sur la diaspora chinoise. Bien que de nombreux individus soient hostiles à l’échange avec des inconnus, deux mamies cambodgienne et chinoise très gentilles ont bien voulu nous répondre. Fin de la journée, nous nous rendons à l’auberge de jeunesse MIJE dans le Marais, non loin de la presqu’ile). Après un rapide repas à 19h, nous ressortons afin d’écouter Mr Courtes nous raconter l’histoire de la Place des Vosges, située à moins de 5min de notre auberge de jeunesse. (Emma FARAGO T6) Le lendemain nous nous sommes allées au musée Guimet, un musé spécialisé dans l’histoire et l’art asiatique situé dans le 16-ème arrondissement près du Trocadéro. Madame Michaut nous avait préparé un questionnaire pour nous aider dans notre visite. Personnellement j’ai vraiment aimé et ce questionnaire a permis d’approfondir notre visite et à nous pencher sur le mode de vie et les croyances d’une culture. Malheureusement, nous n’avons pas eu beaucoup de temps et j’aimerais y retourner pour visiter l’intégralité du musé. J’ai vraiment aimé ce voyage, et il restera gravé dans ma mémoire car nous avons pu finalement partir pour cette dernière année de terminal avec une classe qui est resté la même depuis la primaire et que nous avons vu grandir au fils des ans. (GUO Iris T2) 我们二零二二年九月二十二号和二零二二年九月二十三号跟我们的中文班去了巴黎。中文老师,法文老师和历史老师陪了我们。 星期四的时候,我们去了Quartier des Olympiades, Choisy 公园和十三区,星期五的时候我们去了Guimet的博物馆和Chatelet les halles. 我们的中文班学习中国的移民潮所以去了巴黎十三区。 去巴黎十三区以前我们在学校复习了中国的移民历史,海外华人是什么。。 我们还参观了Guimet 博物馆. Guimet 博物馆是亚洲历史的博物馆。我跟Diane 也参观了Saint Eustache 教堂. 我们在中国饭馆饭馆吃很多东西 :八道菜! 我们吃了鸭肉, 牛肉,炒青和几个荔枝(很好吃) 。后来,我买一个Taro的蛋糕 ;很有意思 ! 我也吃了两个Mochis (小蛋糕) ! 我学到巴黎十三区的历史。我现在比以前更认识中国的文化。 最难忘的事是在中国饭馆饭吃午饭。吃中饭以前我很饿 ;吃中饭以后 ;我很高兴 . (Emma FARAGO T6)

我的巴黎之旅 Mon voyage dans le quartier chinois de Paris Lire la suite »

Sortie à l’auditorium de France 3

Sortie à l’auditorium de France 3

Notre classe de 4ème5 s’est rendue à l’auditorium de France 3 Grand Est pour présenter et visionner les reportages réalisés au cours du projet « Fabrique ton média » Une sortie instructive Après 6 mois de travail autour du projet « Fabrique ton média », notre classe de 4ème5 s’est rendue à l’auditorium de France 3 pour y retrouver les différentes classes alsaciennes qui ont décidé de participer au projet. Il y avait 8 classes qui allaient de la 5ème à la 2nde. Comment s’est déroulé la journée ? Tout d’abord nous sommes arrivés à l’auditorium à 10h et après avoir attendu que tout le monde soit là, nous avons commencé à visionner les différents reportages. La plupart des reportages portaient sur des sujets d’actualité, des associations ou encore des causes qui nous tiennent à cœur. Après chaque visionnage les personnes qui avaient travaillé à la réalisation du reportage sont venues sur scène et nous ont expliqué pourquoi ils avaient choisi ce sujet et leur parcours pour le concevoir. Nous pouvions ensuite poser nos questions et ils y répondaient chaleureusement. A midi, nous sommes allés manger au parc des Contades puis nous sommes retournés à l’auditorium où nous avons continué le visionnage des reportages. Après les avoir regardés et remercié les différentes personnes qui nous ont aidés à la réalisation du projet, tels que nos professeurs ou les journalistes de France 3 et d’Arte, un reporter nous a avertis sur les dangers que représentent les fakes news. Nous avons appris à nous méfier des informations des réseaux sociaux et d’interne : il est très important de vérifier sa source avant de tirer une conclusion trop rapidement. Nos reportages Notre classe de 4e5 a donc présenté trois reportages: l’un sur les livreurs à vélo de différentes compagnies, un autre sur le harcèlement de rue et le CIDFF (Centre d’Information sur le Droit des Femmes et des Familles) et un dernier sur la CIMADE (Comité Inter-Mouvements Auprès Des Evacués). Nous sommes très fiers de ce que nous avons réalisé car nos reportages ont suscité de nombreuses questions et beaucoup d’intérêt de la part du public. Nous tenions une dernière fois à remercier Madame Malhamé, Madame Lutz, Monsieur Sitter et Marie-Pierre Perrein pour l’aide qu’ils nous ont apportée tout au long du projet. Elsa ANTOINE, Eloïse BRODIER et Romy MATHIS

Sortie à l’auditorium de France 3 Lire la suite »

73a-legymnaseeu-concours-mathematiques-sans-frontieres-2022-concours-mathematiques-sans-frontieres-2022

Concours Mathématiques sans frontières 2022

La classe de 3ème2 est à l’honneur : 2nd prix au concours Mathématiques sans frontières édition 2022 Mercredi 25 mai 2022, dans la Ballsaal Berlin à Europa Park, l’ambiance bat son plein. 12 classes primées au concours Mathématiques sans frontières allemandes et françaises vont s’affronter lors d’un ultime « Mathematikwettbewerb », comprenez un rallye maths de 9 exercices attend les élèves ! Au cours de la matinée, la lutte est acharnée, la 3ème2 est tour à tour 2ème, puis 1ère, puis 5ème, puis 6ème pour enfin finir à la très belle 2nde place !!! Une mention toute spéciale pour Madis qui a aidé à résoudre beaucoup d’exercices !!! Pour récompenser les élèves de tous leurs efforts, l’après-midi ils ont pu se donner à cœur joie dans les attractions de Europa Park. Bravo à eux et à l’année prochaine !!

Concours Mathématiques sans frontières 2022 Lire la suite »

Tournoi Français des Jeunes Mathématiciennes et Mathématiciens

Tournoi Français des Jeunes Mathématiciennes et Mathématiciens

Une équipe de 6 élèves de première et terminale : Gaspard Causse, Guillaume Cres, Charles Dai, Guillaume Rogron, Luca Suteu et Alexandre Wendling a participé à l’épreuve régionale du TFJM² (Tournoi Français des Jeunes Mathématiciennes et Mathématiciens) 2022. Ce tournoi, véritable initiation à toutes les facettes du travail d’un chercheur en Mathématiques propose 8 problèmes ouverts, c’est à dire sans solution complète connue à ce jour. Ils ont été publiés en février et l’équipe y a travaillé pendant 3 mois, allant aussi loin que possible dans leur résolution et rédigeant un mémoire pour chaque problème traité. Le samedi et le dimanche 7 et 8 mai dernier a eu lieu la finale du tournoi pour le Grand Est à Nancy. À cette occasion, chaque équipe engagée devait présenter une solution, proposer une synthèse d’une solution adverse, en débattre lors d’une présentation et répondre aux questions du jury. L’équipe du Gymnase a réussit la belle performance de se classer deuxième parmi 7 équipes. Bravo à eux pour cet investissement au long cours et ce beau résultat ! L’apport scientifique dans leur formation et l’expérience conviviale d’un travail en équipe ont largement récompensé leurs efforts. Jérôme Audéoud et Chrystel Mariani

Tournoi Français des Jeunes Mathématiciennes et Mathématiciens Lire la suite »

9pj-legymnaseeu-les-lyceens-face-aux-questions-bioethiques-les-lyceens-face-aux-questions-bioethiques

Les lycéens face aux questions bioéthiques

Les deux années passées, avec la crise sanitaire, ont bien mis à mal les liens sociaux, la camaraderie, les projets pédagogiques et les séjours si importants au Gymnase et dans la scolarité d’un élève En janvier, les élèves du “Groupe bioéthique” sont intervenus dans certaines classes de troisième et seconde pour interroger leurs camardes sur des sujets importants : la crise d’adolescence, la question de la majorité légale ou encore l’intégration des enfants hors normes. Ils ont ensuite fait une synthèse de ces échanges et relayé les retours d’élèves en ouverture de trois tables rondes du forum. Ils étaient alors à la table des intervenants devant un public très nombreux et ce n’était vraiment pas un exercice facile. Forts de cette belle expérience, ils ont eu à cœur de sensibiliser les sixièmes et cinquièmes à l’utilisation des réseaux sociaux en organisant des ateliers et en proposant deux petits questionnaires en ligne. Toutes ces initiatives, grandement appréciées et applaudies par les différents acteurs, ont non seulement favorisé le développement de leurs compétences collaboratives et sociales, mais aussi les temps d’échanges si chers à nos élèves. A tous, bravo et merci pour ce bel investissement ! « Pour moi, le comité bioéthique, c’est avoir la possibilité de partager nos idées, discuter de différents thèmes qui nous tiennent à cœur et c’est également vivre de superbes expériences, notamment lors des interventions avec les élèves. On a eu la chance de pouvoir les sensibiliser à divers sujets et le plus intéressant, c’est que ça fonctionne à double sens car on leur apporte des informations et ils nous transmettent leur vision des choses, leur sensibilité… c’est très instructif ! » Témoignage d’élève de 1ère – Molly M.

Les lycéens face aux questions bioéthiques Lire la suite »

k5z-legymnaseeu-le-vivre-ensemble-pour-tous-les-eleves-de-troisieme-enfin-de-retour-a-flaine-le-vivre-ensemble-pour-tous-les-eleves-de-troisieme-enfin-de-retour-a-flaine

Le “vivre ensemble” pour tous les élèves de troisième : enfin de retour à Flaine !

Les deux années passées, avec la crise sanitaire, ont bien mis à mal les liens sociaux, la camaraderie, les projets pédagogiques et les séjours si importants au Gymnase et dans la scolarité d’un élève Il nous paraissait primordial pour cette promotion d’élèves de troisième qui n’a pas eu beaucoup d’occasions d’effectuer des sorties, avec notamment l’annulation du séjour d’EPS l’année précédente, de maintenir ce stage de ski autant que possible. Ce stage qui vient ponctuer les années collège, est souvent vécu comme l’aboutissement de la scolarité au collège. Il permet aux élèves de vivre ensemble des moments forts, individuels et collectifs, et de faire pendant une semaine l’expérience en situation des principes éducatifs d’autonomie et de solidarité. À côté de ces objectifs de développement social, les élèves auront également appris, à l’issue de la semaine, à évoluer en toute sécurité sur une piste de ski adaptée à leur niveau. En effet, il permet chaque année à plus d’un tiers des élèves de troisième de découvrir le ski et aux autres de progresser dans leur pratique avec un encadrement de moniteurs ESF. Après un début d’année 2022 compliqué au niveau sanitaire et l’annulation du séjour juste avant les vacances d’hiver, et la déception inévitable de nos jeunes, nous avons réussi à reprogrammer ce stage en ce début de printemps. Un séjour qui se déroule chaque année, à Flaine, station du domaine du Grand Massif, situé à 1800m d’altitude, au centre UCPA « Altaïr », notre partenaire historique. Le stage a débuté sous un beau soleil avec une bonne neige de printemps pour finir sous de gros flocons en fin de semaine et 30 cm de neige fraîche. Il s’est terminé par la traditionnelle « soirée dansante » et ces moments de vie adolescente qui créent de magnifiques souvenirs de ces années d’école. Même si la Covid s’est malheureusement invitée pour quelques-uns d’entre eux, les élèves sont rentrés à Strasbourg des étoiles plein les yeux pour entamer la dernière ligne droite qui les mènera au brevet.

Le “vivre ensemble” pour tous les élèves de troisième : enfin de retour à Flaine ! Lire la suite »

pwp-legymnaseeu-le-challenge-copernicus-les-terminales-a-la-recherche-des-debris-de-plastique-en-mer-le-challenge-copernicus-les-terminales-a-la-recherche-des-debris-de-plastique-en-mer

Le challenge Copernicus : les terminales à la recherche des débris de plastique en mer !

Le thème du challenge cette année : « Mettons le plastique à l’index ! » Nous sommes un groupe de quatre lycéens, Guillaume C. T8, Guillaume R. T1, Luca S. T3 et Alexandre W. T7. En janvier 2022, nous avons participé, encadrés par notre enseignante de spécialité physique-chimie, Mme Vonesch, au challenge Copernicus organisé par le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) et Mines ParisTech. Ce concours, à destination de lycéens, avait pour but de détecter des débris de plastique sur des images satellites. Or, c’est là ce qui nous a intéressés : une application de la science pour résoudre des problèmes environnementaux. Il a fallu l’aide d’un logiciel, QGIS, qui grâce à des filtres sensibles à différentes longueurs d’ondes, permet de mettre en évidence des radeaux de plastiques près des côtes grecques et chypriotes. Nous devions classer ces différents filtres -les index pour utiliser la terminologie exacte- selon leur capacité à mettre en évidence le plastique sur une image satellite. Fin janvier, nous avons rendu une vidéo explicative de notre démarche ainsi qu’un PowerPoint qui présente nos résultats : classement des index, méthodologie et localisation des zones contenant du plastique ainsi qu’une analyse critique de nos résultats. Une semaine plus tard, l’équipe organisatrice a contacté notre enseignante afin d’annoncer une heureuse nouvelle : nous faisons partie des trois équipes vainqueurs du tournoi ! Ainsi, nous avons réalisé une interview diffusée lors d’une conférence du CNES à laquelle nous avons assisté virtuellement : https://urlz.fr/i2aE De plus, nous avons été conviés à une remise des prix à la Cité de l’espace. Nous partirons donc fin mai à Toulouse pour deux jours afin d’y prendre part ! Nous tenons à remercier Mme Vonesch pour son investissement à nos côtés durant ce challenge !  

Le challenge Copernicus : les terminales à la recherche des débris de plastique en mer ! Lire la suite »

Les nouvelles du Gymnase numéro 4

Les Nouvelles du Gymnase n°4

La période de janvier et février a été fortement marquée par la crise sanitaire. Depuis le retour des vacances de février, les choses ont fort heureusement pu reprendre un cours plus habituel même si l’épidémie a encore perturbé le fonctionnement de l’établissement de manière importante.Durant cette période, l’activité de l’établissement aura été très dense et, s’il fallait citer un élément marquant, ce serait bien évidemment la possibilité d’effectuer à nouveau des voyages scolaires.Ils constituent un élément fort de notre politique éducative et sont, nous le savons tous, importants pour la découverte de nouveaux horizons, la vie en commun et… les beaux souvenirs qu’ils laissent tant aux élèves qu’aux équipes pédagogiques. Consulter les Nouvelles du Gymnase Télécharger la version PDF

Les Nouvelles du Gymnase n°4 Lire la suite »

maraude dans strasbourg

Une maraude dans Strasbourg

Le groupe des ambassadeurs de la solidarité de Sturm a souhaité organiser, de leur plein gré, une maraude au centre-ville de Strasbourg afin d’apporter des vivres aux personnes qui vivent dans la rue. C’est avec de la soupe, café, eau, barres chocolatées, sandwichs et surtout plein de bonne volonté que les élèves ont arpentés les rues pour venir en aide aux plus faibles. Ce fut un moment de partage et de bienveillance en cette journée d’hiver.Nous les félicitons pour cette initiative exemplaire !

Une maraude dans Strasbourg Lire la suite »

un documentaire un poil différent

Un documentaire un poil différent

Mardi 7 décembre, notre classe de 4e5 s’est rendue au cinéma, pour voir le documentaire Un poil différente.e et  découvrir comment les personnes qui sortent de la norme peuvent réussir ou non à s’intégrer. Une sortie instructive : Ce mardi 7 décembre 2021, notre classe de 4ème5 s’est rendue au cinéma Star dans le cadre du projet « Fabrique ton média » auquel nous participons. Ce dernier se déroule sur toute l’année et vise à développer l’éducation aux médias en nous initiant, notamment, à la fabrication de reportages vidéos. Ainsi nous avons vu le documentaire « un poil différent.e », réalisé par Hélène Michel-Béchet, une réalisatrice et scénariste française. Qui est Clémentine Delait ? Dans ce documentaire, il est question de Clémentine Delait, une femme à barbe née dans les Vosges le 5 mai 1865 et devenue célèbre grâce à un caractère bien trempé. Arrivée à sa puberté, celle-ci commence à avoir de plus en plus de poils sur le bas du visage et décide de les cacher en ne sortant plus de chez elle. Quelques années plus tard, elle se marie avec Joseph Delait en compagnie duquel elle tient une boulangerie. Vers 40 ans, elle décide de se laisser pousser la barbe suite à un pari lancé par un de ses clients. C’est à partir de ce moment-là qu’elle s’accepte telle qu’elle est, avec ses différences, et devient célèbre dans l’Europe entière !

Un documentaire un poil différent Lire la suite »

Rencontre avec la réalisatrice Hélène Michel-Béchet

Rencontre avec la réalisatrice Hélène Michel-Béchet

Ce vendredi 10 décembre notre classe de 4°5 a eu la chance de rencontrer la réalisatrice du documentaire Un poil différent.e : Hélène Michel-Béchet. Le parcours d’Hélène Michel-Béchet Hélène Michel-Béchet a d’abord fait des études d’archéologie, qui l’ont menée à réaliser des fouilles en Grèce dans le cadre du programme universitaire Erasmus. C’est là qu’elle commence à filmer les chantiers archéologiques et change d’orientation : elle entreprend alors des études de cinéma, en se spécialisant dans le documentaire.   Les coulisses du documentaire Un poil différent.e : Quel a été le point de départ du documentaire ? En premier lieu, il fallait choisir un sujet. Dans Un poil différent.e, ce dernier porte sur une personnalité atypique : la femme à barbe, Clémentine Delait. L’idée de ce sujet provient d’un souvenir d’enfance d’Hélène Michel-Béchet : un jour qu’elle allait au cimetière avec sa grand-mère, elle y découvrit la tombe de Clémentine Delait où figure une photo bien intrigante. Sa grand-mère lui expliqua que c’était une femme à barbe que tout le monde connaissait dans les environs. Plus tard, en 2015, la future réalisatrice tombe sur les mémoires de Clémentine en lisant un article de journal. Le point de départ du documentaire est donc d’abord né du hasard d’une découverte.   Comment porter le personnage de Clémentine à l’écran ? Outre les nombreuses photographies et images d’archives présentes tout au long du documentaire, Hélène Michel-Béchet a eu un parti pris surprenant : celui de faire jouer Clémentine Delait par un homme à perruque plutôt que par une femme à barbe !   Pourquoi avoir choisi un homme plutôt qu’une femme pour interpréter Clémentine ? Hélène Michel-Béchet a voulu ainsi mettre en valeur la barbe qui est un élément essentiel du documentaire et faire entendre une voix masculine, car les experts interrogés sont tous des femmes. Elle nous explique également que l’acteur choisi avait écrit et joué un spectacle consacré à Clémentine Delait. C’est pourquoi elle l’a contacté et leur collaboration s’est faite très naturellement.   A l’inverse, pourquoi avoir fait intervenir exclusivement des expertes ? De nombreuses expertes interviennent dans le documentaire, notamment une psychologue, une historienne et une bio-anthropologue. Ces dernières sont des femmes pour trancher avec la télévision où les experts sont souvent des hommes. L’intention d’Hélène Michel-Béchet était donc d’inverser les conventions. Quels sont les « secrets » d’un documentaire réussi ?  L’écriture : Le réalisateur, ou la réalisatrice, puisque tous les métiers dont il sera ici question peuvent être aussi bien exercés par des hommes que par des femmes, choisit un sujet. Il définit ensuite son propos avec soin pour proposer une vision particulière du sujet abordé. Cette phase de réflexion est déterminante pour convaincre des producteurs de financer le film. Enfin arrive la phase de rédaction du scénario et du texte des acteurs. L’écriture est la partie la plus longue de la réalisation d’un film. Pour Un poil différent.e, elle a pris plus d’un an ! Le tournage: L’équipe réunit différents spécialistes que le réalisateur, aidé de son assistant, se charge de coordonner : – cadreurs : responsables de l’image ; – ingénieurs son :  responsables de la qualité du son (grâce aux micros et aux perches) ; – personnages : personnes interviewées, experts et éventuellement acteurs. Pour ce documentaire, le tournage a duré une dizaine d’heures, réparties sur une dizaine de jours. Le montage, la postproduction : En premier lieu, les monteurs rassemblent les rushs du tournage qui formeront le film à venir. Ensuite, les étalonneurs assurent l’harmonie des couleurs pour faire un film agréable à regarder. Enfin, les mixeurs fluidifient le son et rajoutent d’éventuelles musiques. Le mot de la fin : Ce fut vraiment une rencontre au poil ! Nous avons même pu aborder avec Hélène Michel-Béchet les sujets de reportages que nous comptons réaliser dans le cadre du projet «#fabriquetonmédia … affaire à suivre ! Article rédigé par Loïc D. et Margaux G. (4e5)

Rencontre avec la réalisatrice Hélène Michel-Béchet Lire la suite »

Les nouvelles du Gymnase numero 3

Les Nouvelles du Gymnase n°3

Tous nos voeux pour 2022 ! Toute l’équipe de direction a le plaisir d’adresser ses meilleurs voeux pour l’année 2022 à l’ensemble la communauté scolaire !Nous traversons malheureusement une période de forte recrudescence de la pandémie et les perturbations dans les établissements scolaires seront inévitables(à lire page 6 les nouvelles règles sanitaires). Dans ce contexte de crise majeure, toutes les équipes du Gymnase travaillent de manière incessante afin d’assurer l’essentiel : les apprentissages et la réussite de chaque élève. Consulter les Nouvelles du Gymnase Télécharger la version PDF

Les Nouvelles du Gymnase n°3 Lire la suite »

Établissement scolaire privé.
Lucie Berger
(Maternelle à 5ème)
Jean Sturm (4ème à Terminale) 
67000 Strasbourg

Les fondateurs du Gymnase :

Filière Biss

©2024 leGymnase

Retour en haut